Terra Ignota T. 1 – Trop semblable à l'éclair

d’Ada palmer | ed. Le Bélial | T.1/4 | 672 pages

Année 2454. Trois siècles après des évènements meurtriers ayant remodelé la société, les concepts d’État-nation et de religion organisée ont disparu. Dix milliards d’êtres humains se répartissent ainsi par affinités, au sein de sept Ruches aux ambitions distinctes. Paix, loisirs, prospérité et abondance définissent ce XXVe siècle radieux aux atours d’utopie. Qui repose toutefois sur un équilibre fragile. Et Mycroft Canner le sait mieux que personne… Coupable de crimes atroces, condamné à une servitude perpétuelle mais confident des puissants, il lui faut enquêter sur le vol d’un document crucial : la liste des dix principaux influenceurs mondiaux, dont la publication annuelle ajuste les rapports de force entre les Ruches. Surtout, Mycroft protège un secret propre à tout ébranler : un garçonnet aux pouvoirs uniques, quasi divins. Or, dans un monde ayant banni l’idée même de Dieu, comment accepter la survenue d’un miracle ?

Je ne suis pas une grande lectrice de Science-Fiction. Je préfère de loin le Fantastique ou la light Fantasy mais, voilà, le but de ce blog est de me motiver à sortir de ma zone de confort d’où « Terra Ignota« .

J’entendais beaucoup parler de cette série en quatre tomes qui ont valu à l’autrice de remporter plusieurs prix. On en parlait, à la grande majorité, en bien mais on prévenait aussi de sa difficulté d’accès. Ce dernier point a considérablement calmé mes ardeurs pendant un temps. Et puis, j’ai écouté l’interview d’Ada palmer accompagnée de la traductrice, Michelle Carrier, aux Utopiales 2019. Elles y expliquaient plusieurs aspects de l’univers et de sa syntaxe (dont une approche du genre assez étonnante) qui m’ont énormément interpellé, assez pour que je tente le coup malgré tout.

Ada Palmer est incontestablement une personne très cultivée et elle en use. Dans le moindre petit aspect de ce monde futuriste qu’elle nous dépeint, on sent, non seulement, une maîtrise du sujet qu’elle va démonter sous nos yeux pour le remonter à sa façon et nous emporter des années lumières plus loin dans sa réflexion. Il faut s’accrocher, c’est sûre mais ce n’est vraiment pas insurmontable. C’est même, disons-le, sacrément passionnant !

La Terre de l’an 2454 où elle nous propulse, via le narrateur et héros Mycroft Canner, est profondément changée. Pas de post-apocalypse mais un monde prospère qui ne fonctionne plus par pays/nations mais par Ruches (selon les préférences/vocations de chacun), où le modèle familiale que l’on connait a été complètement éclaté (les gens se constituant en bach‘ selon leur amitiés/amours et non leur lien filiale ou lieu de naissance) et, où, entre autre (je ne vais pas tout citer ^^’), la notion de genre a été effacé (le narrateur aura tendance à parler en « on/ons » ou alors quand il dira « il » ou « elle » cela s’appliquera plus à ce que la personne dégage plutôt qu’à ses attributs sexuels … je sais, ce n’est pas clair dit comme ça mais tout prend sens en lisant).

Comme je l’ai dit plus haut, je ne suis pas une lectrice assidue de sf donc d’autres lecteurs plus aguerris se retrouveront peut-être en terrain connu, mais pour moi, cet univers est une bouffée d’originalité. Il est passionnant, complexe, retord, flamboyant…. TOUSSA!

J’ai particulièrement aimé la sensualité de son écriture, surtout lorsqu’elle s’attarde autour de ses personnages (qui sont tout aussi passionnants, complexes, retords, flamboyants… TOUSSA!). Je ne sais pas pour vous, mais, les descriptions (et les effets de style) à rallonge de ce qu’untel porte ce jour-là (ou autre), ça a tendance à me gonfler très rapidement mais là… pas du tout. J’étais totalement fascinée, prise au piège du moindre petit pli/motif/moue/regard. J’ai trouvé que les personnages étaient une autre des grandes forces de cet univers. Je me suis attachée à tous même les pires. Et ce flou délicieux des genres…. quel bonheur ! … Avec le recul, en me relisant, je manque clairement d’objectivité. Je suis tombée amoureuse de cet univers donc il m’est difficile d’en voir les défauts, en tout cas maintenant :).

Il faut savoir que ce tome ne se suffit pas à lui-même. Quand je suis arrivée à la fin, j’ai hurlé de me retrouver en plan comme ça. Heureusement pour mon propre bash’, la suite arrive dans deux mois. Je me débrouille bien en anglais mais pour ce type de lecture je ne m’y risquerai pas. Donc je vais m’armer de patience et harceler Le Bélial.

Ons en parlent mieux que moi :

8 réflexions sur “Terra Ignota T. 1 – Trop semblable à l'éclair

    1. Il y a vraiment pas de quoi ! 😀 C’est même d’utilité publique XD. Comme je n’écris pas des reviews détaillées/fouillées mais plus un instantané court de mes impressions, je préfère guider les éventuels lecteurs vers des articles plus complets ^^.
      Et ouiiii, bientôt, bientôt !!! 😀

      Aimé par 1 personne

  1. Même pour les lecteurices habitués du genre c’est une bouffée d’originalité, complexe, flamboyant toussa, je te rassure 🙂 J’ai hâte de la suite aussi.
    Merci pour le lien 🙂

    J'aime

  2. J’ai beaucoup aimé ce roman aussi 🙂
    Je l’ai lu en Vo avant qu’on sache qu’il allait arriver en VF !

    J’avoue que je ne regrette pas. Finalement le style se rapproche pas mal des écritures de certains romans de fantasy donc ça ne m’a pas dépaysé.
    Et toutes les parties façon théâtre en VF sont en fait écrites comme un script de film plutôt.

    Si j’ai eu quelques difficultés sur ce livre c’était plus au début sur la mise en place du roman au début (comme tu le dis ce n’est pas évident), et pas du tout pour son style en lui même.

    Je suis toujours contente de voir le succès de ce livre en VF et je ne sais pas encore si je lirais la suite en VF ou en VO (mais je tenterais de le faire vers la sortie VF histoire d’en parler en même temps que tout le monde ^^)

    Aimé par 1 personne

    1. Tu me donnes envie de le relire en VO 😀 (maintenant que je connais l’univers et tout, ça devrait bien passer ^^’). Et ouais, je suis hyper contente que son succès soit mérité et pas juste un bon marketing ^^. Rdv au tome 2 !! ^O^

      J'aime

  3. #TeamPasDeDescriptionsàRallonge.
    Je suis du coup encore plus tenté – aussi dingue que ça puisse paraître, il me restait encore de la place pour. Retenez-moi, je crois que je vais finir par craquer !

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s